NOS SERVICES

EN SAVOIR PLUS SUR...

Liste de produits par auteur Jean-Louis Saint-Ygnan

    Jean-Louis Saint-Ygnan, professeur honoraire du Lycée Pierre-de-Fermat de Toulouse, docteur ès-Lettres, s’est spécialisé dans l’étude des écrivains français du vingtième siècle tentés par l’action politique et l’engagement idéologique. A publié une étude sur Drieu La Rochelle ou l’obsession de la décadence (Paris, 1984). Conférencier à la Faculté libre des Lettres et à l’Université des Sciences sociales de Toulouse.


   Il est né en Algérie, dans un village créé par son grand-père maternel, originaire de la Lozère. Sa mère, née elle aussi en Algérie a épousé Jean Saint-Ygnan, originaire de Fleurance dans le Gers, et venu en Algérie accomplir son service militaire avant de faire carrière dans la Police Judiciaire. Jean Saint-Ygnan  participe à la Résistance à Alger, à la préparation du débarquement américain en Afrique du Nord en 1942 et à la libération de la Tunisie avec l’Armée d’Afrique.


    Jean-Louis Saint-Ygnan, aîné de 5 enfants, fait ses études secondaires à Orléansville (aujourd’hui Chlef), ville située entre Alger et Oran où la famille vit de 1942 à 1962, date à laquelle l’Algérie cessant d’être française, la famille se replie à Fleurance.


   Etudes supérieures de Lettres de 1958 à 1962 à l’Université d’Alger. Elève du sociologue Pierre Bourdieu, futur professeur au Collège de France, et de Paul Mathieu, ancien professeur de français d’Albert Camus. Hésite entre la philosophie et la littérature. Sur les conseils de Paul Mathieu, choisit le professorat de Lettres. Enseigne à Orléansville en 1961-1962. Affecté au Lycée de Mirande (Gers) où il rencontre sa future épouse, Maguy, professeur d’Espagnol. Une fille, Florence, actuellement professeur au Centre de Linguistique appliquée de Besançon.


   Jean-Louis Saint-Ygnan a effectué son service militaire à Lille comme sous-lieutenant. Affecté dans la réserve à l’Etat-Major de la 44ème division d’Infanterie de Toulouse. Actuellement lieutenant-colonel honoraire et Auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. Articles et conférences sur les problèmes de défense.


   En 1970, Jean-Louis Saint-Ygnan est nommé au Lycée Pierre-de-Fermat de Toulouse où il effectue toute sa carrière. Parallèlement, action dans le syndicalisme enseignant. Responsable pour Midi-Pyrénées et membre du Conseil national d’un syndicat du Secondaire. Il soutient une thèse sur les écrivains de l’entre-deux-guerres tentés par l’action politique.


  Jean-Louis  Saint-Ygnan est chevalier des Palmes Académiques

Résultats 1 - 2 sur 2.
Résultats 1 - 2 sur 2.