Passer au contenu

Carnets politiques de la guerre d'Algérie

Prix d'origine $9.00 - Prix d'origine $9.00
Prix d'origine
$9.00
$9.00 - $9.00
Prix actuel $9.00

Entré dans les conseils du gouvernement en 1949, Robert Buron prit lentement conscience du caractère singulier et tragique du conflit qui se poursuivait en Indochine. Robert Buron décida, avec quelques autres élus M.R.P, socialistes, ou indépendants, de joindre ses efforts à ceux de Pierre Mendès-France. En juin 1954 il entrait dans le gouvernement de ce dernier comme Ministre de la France d'Outre-Mer.

Déjà le problème de l'Algérie se posait.

La première partie du livre retrace le mouvement de sa pensée de 1954 à 1958. La deuxième et la troisième partie sont consacrées à l'action qui l'entraîne dès que son choix fut fait.

Le général De Gaulle, qui l'avait rencontré une seule fois depuis son retrait de la vie publique en 1946, l'appelle à son gouvernement en 1958. Ministre des Travaux Publics, Robert Buron fait de fréquents voyages de l'autre côté de la Méditerranée. En février 1961, un attentat est préparé par le FLN à Tizi-Ouzou à l'occasion de sa venue. En avril, il arrive à Alger quelques heures avant que n'éclate le putsch. Au mois de janvier suivant, le Chef de l'Etat le désigne pour participer aux négociations des Rousses et d'Evian.

Editions, Plon, Paris, 1965.

Occasion, bon état. Couverture salie.

UGC OCCAS97

Nos articles

Comparer les produits

{"one"=>"Sélectionnez 2 ou 3 articles à comparer", "other"=>"{{ count }} éléments sélectionnés sur 3"}

Sélectionnez le premier élément à comparer

Sélectionnez le deuxième élément à comparer

Sélectionnez le troisième élément à comparer

Comparer