NOS SERVICES

EN SAVOIR PLUS SUR...

La dimension religieuse de la guerre d'Algérie (1954-1962). Prémices et conséquences. Agrandir l'image

La dimension religieuse de la guerre d'Algérie (1954-1962). Prémices et conséquences.

ATL064

Roger Vétillard analyse les identités et les stratégies respectives des principaux acteurs qui ont réussi à la fois à imposer et à cacher leur vision islamique et panarabe de la future Algérie algérienne – et cela en marginalisant ou éliminant tous ceux qui lui ont été hostiles.

Plus de détails

43 Produits

22,00 € TTC

En savoir plus

L'arabo-islamisme dans la guerre d'Algérie

La guerre d’Algérie (1954-1962) a revêtu une dimension religieuse qui a été manifestement négligée ou même ignorée par les historiens de tous bords qui ont choisi de l'étudier à l’aune d’une vision anticolonialiste ou anticommuniste.

Et pourtant, le 1er novembre 1954, le Front de libération nationale (F.L.N.) ouvre les hostilités avec un objectif bien paradoxal : "la restauration de l’État algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques".

Le 20 août 1956, le congrès de la Soummam entérine ces contradictions fondamentales entre l'unanimisme autoritaire de l'islam et l'individualisme foncier de la démocratie libérale.

De fait, le F.L.N. aura, tout au long de ce conflit, un double discours :

  • celui qui utilise l’arme de la religion, seul lien unificateur entre les musulmans algériens, pour les entraîner dans une véritable guerre sainte contre l'occupant "mécréant" ;
  • un autre, plus policé, volontiers socialisant, à destination des pays socialistes et des intellectuels de gauche qui semblent tous n’y avoir vu que du feu.

Roger Vétillard analyse les identités et les stratégies respectives des principaux acteurs qui ont réussi à la fois à imposer et à cacher leur vision islamique et panarabe de la future Algérie algérienne – et cela en marginalisant ou éliminant tous ceux qui lui ont été hostiles.

190 pages, 58 illustrations.

Préface de Gregor Mathias.

L'Avis des Médias:

"Pied-Noir assumé", historien de l'Algérie depuis 1945, l'auteur révèle un pan négligé de la guerre d'Algérie: sa dimension islamique. Elle explique les comportements des Moudjahidine du FLN comme ceux des dirigeants algériens par la suite. Mais aussi le rêve fracassé des communistes et militants d'une Algérie "multi-ethnique" et "fraternelle"qui n'aura jamais existé. Excellente synthèse complétée par des documents éclairants. Valeurs actuelles, Juillet 2018.

" La guerre d'Algérie a-t-elle été une guerre de religions, une instrumentalisation de l'Islam par une politique nationaliste ou bien l'inverse ? L'étude de Roger Vétillard, permet d'y voir plus clair sur des questions qui n'en finissent pas d'avoir des conséquences en Algérie, voire en Europe aujourd'hui." France Catholique, 2018.


"Il est bon que soient rappelées d'aussi saine vérités, si l'on songe au déferlement de désinformation auquel, depuis trente ans, nous sommes soumis en la matière. Que la dimension religieuse de la guerre d'Algérie ait été négligée ou délibérément ignorée, c'est peu dire. Elle fut soigneusement occultée. Roger Vétillard avec la minutie et le sérieux qu'on lui connait, détaille les mille et un textes et prises de position des chefs révolutionnaire algériens, ne laissant aucun doute sur leurs préoccupations religieuses. Ils sont innombrables." Jean Monneret pour Etudes Coloniales, 2018.