NOS SERVICES

EN SAVOIR PLUS SUR...

Nouveau C'est nous les Africains... l'Algérie de 1880 à 1920 (Tome 4 de BD "La Famille Dieudonné en Algérie") Agrandir l'image

C'est nous les Africains... l'Algérie de 1880 à 1920 (Tome 4 de BD "La Famille Dieudonné en Algérie")

CA05

Evelyne Joyaux - Pierre Joux

Voilà un moyen original de découvrir l'histoire de la présence française en Algérie: une BD en 5 Tomes nous plongeant au coeur de la vie aventureuse et difficile de la famille Dieudonné en Algérie de 1830 à 1962... En voici le Tome 4!

Plus de détails

50 Produits

Expédition dans les 24h

12,54 €

En savoir plus

C'est nous les Africains... l'Algérie de 1880 à 1920 - Tome 4 de la BD "La Famille Dieudonné en Algérie"
Voilà un moyen original de découvrir l'histoire de la présence française en Algérie: une BD en 5 Tomes nous plongeant au coeur de la vie aventureuse et difficile de la famille Dieudonné en Algérie de 1830 à 1962.
Les générations se succèdent depuis l'arrivée de Guillaume en 1832, dans l'ex-Régence d'Alger, jusqu'à l'exode de ses descendants en 1962. 
Il s'agit donc ici du quatrième tome: "C'est nous les Africains... l'Algérie de 1880 à 1920"
 
Sont également disponibles:
Tome 1: Alger 1832, Le temps des rencontres
Tome 2: Par l'épée et par la charrue, l'algérie au temps du général Bugeaud
Tome 3: Naissance d'un pays, l'Algérie sous le Second Empire

Tome 5: Les rivages amers - l'Algérie 1920 - 1962
(Chacun des tomes est disponible à l'unité 15€ l'un ou en lot 60€ les 5)

Dans sa volonté de «Sauver une culture en péril» qui est la devise du mouvement algérianiste, le Cercle d’Aix a créé cette série de 5 Bandes Dessinées sur l’Histoire de l’Algérie qui a bénéficié de nombreuses critiques élogieuses depuis sa sortie.

Evelyne JOYAUX qui en est l’auteur écrit : " Il ne s’agissait pas pour autant de peindre ce temps et cette terre comme la cité idéale, mais de reconstituer le plus exactement possible les lieux et les évènements grâce aux documents d’archives, après quoi, les personnages se sont imposés d’eux-mêmes.

Ce témoignage, grâce aux beaux dessins en couleurs de Pierre JOUX, répond au besoin d’informer autrement, et au "désir légitime de transmettre rendu toujours impérieux par toutes les formes de l’exil."