NOS SERVICES

EN SAVOIR PLUS SUR...

La dernière victoire de la Chrétienté sur la barbarie islamique Agrandir l'image

La dernière victoire de la Chrétienté sur la barbarie islamique

RIB02

Quatre jeunes soldats de la première Armée d'Afrique participent au débarquement du 14 juin 1830 au sein du corps expéditionnaire de Charles X. Ils découvriront l'extrême souffrance, la peur, la solitude devant la mort, mais aussi l'amitié, le sacrifice, la bravoure , puis, pour certains, l'amour.

Plus de détails

5 Produits

24,00 € TTC

En savoir plus

Le thème : Quatre jeunes soldats de la première Armée d'Afrique participent au débarquement du 14 juin 1830 en Afrique du Nord au sein du corps expéditionnaire de Charles X.

Après un périlleux voyage maritime puis dans la furie des combats contre les Maures, ils découvriront l'extrême souffrance, la peur, la solitude devant la mort, mais également l'amitié, le sacrifice, la bravoure , puis, pour certains, l'amour.

Mais, au terme des combats, au delà de la brutalité et de la cruauté des affrontements au cours desquels certains d'entre eux périront, les survivants se retrouveront psychologiquement bouleversés, atterrés et indignés par la bestialité, l'inhumanité, et les pratiques barbares des Armées musulmanes.

L'avis de l'éditeur :

L'option de « raconter » une histoire authentique sans dénaturer l'intrigue existante à la manière de Frédérick Forsyth, le maître du genre avec ses 80 millions de livres vendus, (Chacal-Les Chiens de Guerre-Le Dossier Odessa) a été choisie par l'auteur de « La dernière victoire de la Chrétienté sur la barbarie islamique » qui nous raconte au fil d'un texte épuré d'une étonnante précision historique servi par une écriture d'une rare exigence littéraire, l'histoire romancée d'une épopée terrestre et maritime française qui colle à la réalité, une fresque romanesque narrée dans une chronologie méticuleuse des faits, un rappel du génie et de la gloire passée de la France, une page de l'Histoire Nationale que nos gouvernants passés et actuels s'obligent pourtant, selon l'auteur, à occulter autant par déficience politique que par défaut de patriotisme, mais qui reste aux yeux du monde, une victoire sur la barbarie islamique que la France d'aujourd'hui, meurtrie en 2015, s'honorerait à glorifier.