NOS SERVICES

EN SAVOIR PLUS SUR...

Nouveau De Gaulle et la clé de la prochaine invasion de l'Allemagne Agrandir l'image

De Gaulle et la clé de la prochaine invasion de l'Allemagne

JPN005

James Marlow

Publié en septembre 1940, trois mois seulement après l'appel du 18 juin, l'ouvrage de James Marlow est le premier récit en anglais dans lequel De Gaulle s'exprime directement sur son action passée, présente et future...Jamais traduit en français jusqu'à ce jour.

Plus de détails

99 Produits

Expédition dans les 24h

15,00 €

En savoir plus

Publié en septembre 1940, trois mois seulement après l'appel du 18 juin, l'ouvrage de James Marlow est le premier récit en anglais, largement diffusé en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, dans lequel De Gaulle s'exprime directement sur son action passée, présente et future. La source principale des faits et propos cités est lui-même et ses ouvrages. 

L'importance de ce livre est donc fondamentale pour comprendre la personnalité de De Gaulle et les conditions de la naissance de ce qui est appelé par certains "la légende" ou "le mythe" De Gaulle, et par d'autres "la fiction" gaulliste.

Depuis 80 ans, ce livre n'avait jamais été traduit en français.

"Cet ouvrage, signé sous le pseudonyme de James Marlow et rédigé à la demande de Winston Churchill, est publié en septembre 1940 en Angleterre, en octobre aux Etats-Unis, traduit en espagnol et portugais pour l’Amérique du Sud. Jamais jusqu'à ce jour en France.

A sa lecture, on comprend pourquoi, bien que connu des historiens, il n’a jamais été traduit en français. Il s’agit d’un produit marketing destiné à lancer la carrière internationale de celui qui a fait allégeance aux Britanniques. Cette campagne de promotion est confiée à l’agence de publicité de Richmond Temple. Il va créer le mythe gaulliste, celui de l’homme providentiel.

On y relève quelques énormités : « Toutes les théories du général De Gaulle ont été prouvées avec force par la pratique », « Le général Guderian emprunta ou vola des pages entières des théories du général De Gaulle », et encore « Presque toutes ses prophéties ont été confirmées depuis ».

Les commentaires rappellent qu’en mai-juin 1940, commandant pendant la bataille d’Abbeville la 4e division cuirassée – la plus puissante de l’armée française avec 364 chars –, De Gaulle en perd 95 sans détruire un seul blindé ennemi.

 En juillet 1940, le « prophète » n’avait pas été informé de la destruction de la flotte française à Mers el-Kébir (1 200 marins tués), ni de l’échec de l’expédition de Dakar en septembre 1940, visant en réalité à récupérer les 1 100 tonnes d’or de la réserve de la Banque de France. En 1944, les effectifs des FFL ralliées à De Gaulle ne constituent pas plus de 70 000 hommes alors que l’armée d’Afrique regroupe 400 000 combattants. Aucun des 20 000 hommes de la 4e DCr ne rejoint Londres.

Une chronologie bienvenue rappelle les incertitudes autour de la date du célèbre « appel du 18 juin », l’événement qui a fabriqué De Gaulle en tant que personnage historique.

Un rappel utile puisque c’est en 2006 que sa commémoration est devenue officielle. La traduction est mise en regard du texte en anglais pour ceux qui veulent se référer à l’original. Les commentaires restituent la présentation dithyrambique du général à titre provisoire, tellement élogieuse qu’elle explique l’absence d’édition française et l’importance historique de ce document."

Octobre 2020. 142 pages.