NOS SERVICES

EN SAVOIR PLUS SUR...

La mort mystérieuse du colonel Halpert Agrandir l'image

La mort mystérieuse du colonel Halpert

ATL062

15 février 1946, le colonel Émile Halpert chargé de juger les insurgés de l’insurrection du 8 mai 1945 dans le Nord-Constantinois, a une entrevue orageuse avec André Le Troquer, ministre de l’Intérieur. Le soir, il est retrouvé sans vie dans sa chambre. Une véritable enquête policière...

Plus de détails

14 Produits

15,00 € TTC

En savoir plus

Le 15 février 1946, le colonel Émile Halpert, commissaire du gouvernement près du Tribu­nal militaire de Constantine chargé de juger les insurgés de l’insurrection du 8 mai 1945 dans le Nord-Constantinois, a une entrevue orageuse avec André Le Troquer, ministre de l’Intérieur.

Le soir, Émile Halpert est retrouvé sans vie dans sa chambre d'hôtel : il se serait suicidé. À l'époque, sa mort a été plus ou moins occultée et n’a donné lieu ni à de longs développements journalistiques, ni à des études historiques ultérieures : était-ce un assassinat ou un suicide ?

L’auteur, qui a découvert ces faits lors de ses recherches sur les événements de 1945 en Algérie, a repris en détail la vie et la carrière du magistrat, analysé le contexte familial, histori­que, juridique, politique et psychologique, pour nous livrer ses conclusions. Lors de cette véritable enquête policière, de nom­breuses questions sont évoquées, des certitudes apparaissent, des interrogations demeurent.

 

Juin 2016, 92 pages.